Histoire de Zenith

Au 19e siècle, dans la région du Locle, berceau de l’horlogerie suisse, de nombreux artisans travaillent dans de petits ateliers dispersés, voire même chez eux, sans lien les uns avec les autres. Partant du principe que tous les éléments d’une montre sont interdépendants, le fondateur de Zenith Georges Favre-Jacot décide de rassembler tous les métiers de l’horlogerie sous un même toit en 1865. La première manufacture de l’histoire est née ! Un terme dont seules quelques très rares Maisons horlogères peuvent se targuer aujourd’hui encore, puisqu’il implique de maîtriser en interne toutes les étapes de conception et de fabrication des mouvements.

La réunion de l’ensemble des savoir-faire en un même lieu fait considérablement avancer les techniques de production. Ce d’autant que Georges Favre-Jacot n’a de cesse que de développer de nouvelles machines et processus de fabrication, afin d’améliorer sans relâche la fiabilité et la précision de ses garde-temps. Pour soutenir le soin artisanal porté à la conception et à la finition de chaque composant, l’horloger démontre une nouvelle fois son formidable esprit d’entreprendre en élaborant des concepts d’interchangeabilité des pièces et d’automatisation de la production. Les résultats ne se font pas attendre.

De la Manufacture du Locle partiront vers le monde entier les montres les plus précises jamais réalisées, scellant à jamais le destin de Zenith : ce sera celui de la performance chronométrique

Toujours installée dans les lieux qui l’ont vue naître en 1865, la Manufacture Zenith accueille aujourd’hui 80 métiers en son sein, soit quelque 250 collaborateurs. Des savoir-faire artistiques aux plus techniques, tous se font les artisans de l’œuvre initiée par Georges Favre-Jacot il y a près de 150 ans : une maîtrise de chaque geste afin de pouvoir créer, en esprit libre, des prouesses mécaniques mariant grande tradition horlogère et innovation avant-gardiste.

1865

1865.jpg

Le fondateur de Zenith Georges Favre-Jacot révolutionne la manière de produire des montres en réunissant tous les métiers de l’horlogerie sous un même toit, inventant par là même l’idée de manufacture.

1899

1899

La Manufacture lance son premier chronographe de poche.

1900

1900

Georges Favre-Jacot remporte la médaille d’or
à l’Exposition universelle de Paris.

1911

1911

La Manufacture de Georges Favre-Jacot adopte définitivement le nom de Zenith, qui renvoie au plus haut point d’un astre dans le ciel, symbolisant le niveau d’excellence que poursuit depuis toujours la marque à l’étoile.

1925

1925

La Manufacture Zenith compte 1'000 collaborateurs.

Dans ce berceau de l’horlogerie que sont Le Locle et sa voisine La Chaux-de-Fonds, on la surnomme « la Manufacture aux 2’000 mains d’or et d’argent ».

1948

1948

Zenith lance son légendaire calibre 135.

Ce chronomètre de 29.3 mm de diamètre seulement pour montres-bracelets est doté d’une petite seconde, et sera récompensé par pas moins de 235 prix.

1960

1960

Lancement du calibre 5011 K, record de précision de sa catégorie, qui équipera des chronomètres de marine, des montres de poche et des pendulettes, ainsi que la Pilot Montre d’Aéronef Type 20 dans une édition limitée.

1969

1969

Zenith crée El Primero, le premier chronographe automatique intégré de l’histoire, qui demeure à ce jour le calibre de série le plus précis au monde.

Il est le seul capable de mesurer les temps courts au 1/10e de seconde, grâce à son balancier oscillant à la fréquence de 36'000 alternances par heure.

1975

1975

L’horloger Charles Vermot cache les plans, pièces et outils nécessaires à la fabrication de calibres mécaniques pour les sauver de la destruction, suite à la décision de la compagnie alors propriétaire de Zenith de restreindre sa production aux seules montres à quartz.

1984

1984

Les montres mécaniques sont à nouveau demandées, et Charles Vermot restitue à Zenith l’outil de production qu’il avait mis à l’abri.

La fabrication du calibre El Primero peut redémarrer. De grandes marques horlogères n’hésitent alors pas à équiper leurs garde-temps de ce mouvement de légende pour se relancer.

1994

1994

Lancement du mouvement automatique ultraplat Elite. Premier calibre de Zenith à avoir été conçu avec assistance par ordinateur (CAO), il est élu mouvement de l’année par la presse professionnelle, grâce à son extrême finesse et sa fiabilité à toute épreuve.